La carretera Austral

Apres Bariloche, nous partons vers le Sud,
Pause déjeuner dans un restaurant au milieu des montagnes oú nous buvons de délicieux jus naturels de framboises

nous pasons l’apres midi et la soirée du 25 janvier dans le parc El Bolsón.
Le lac:
el bolson

La foret immergée:
el bolson2

Mercredi, retour au Chili avec passage de la frontière a Futaleufu ou nous passerons une bonne nuit pour prendre des forces avant d’attaquer jeudi la fameuse carretera austral…

Ceviche de salmon:
ceviche

On nous avait prévenu: « va a llover » et effectivement, il a plu… Pas de grosses averses comme au mexique mais une petite pluie fine et continue comme les mauvais jours a Paris.

Nous faisons une pause en milieu de journée a la junta pour tenter de nous sécher un peu et de déjeuner. Nous avons juste assez de pesos chiliens pour payer le restaurant, espérons que la station service accepte les cartes, sinon, nous n’aurons pas assez d’essence 😦

Le plein fait 🙂 nous partons droit au sud pour 300 kilomètres de route montagneuse de ripio… c’est-à-dire de caillasses en français, avec abondance de flaques, de trous et de bosses.

Les paysages embrumés sont magnifiques mais nos talents limités en photographie nous feront une fois de plus conclure que, tanpis pour vous, il fallait être la pour en profiter!

Nous arrivons finalement en fin d’après-midi a Coyahique a l’issue d’une rude journée, pas seulement pour le pilote et la passagère, mais également pour la moto:
– la suspension a fuit tout ce qu’elle pouvait d’huile,
– un des supports des valises est cassé,
– 3 des 4 points d’encrage du support sur lequel est fixé la fameuse grille de barbecue sont également cassés
– la chaîne est usée bien au delà de sa zone limite de tolérance.

Tout cela sera réglé le lendemain dans un petit taller: nouvelle chaîne (mais sans changement du pignon et de la couronne), filtre a air nettoyé, réfaction complète du porte paquet, Youpi!

Nous partons en fin de journée pour Puerto Ingeniero Ibañez a 150 kilometres au sud
on note bien sur cette photo les formes etranges que prennent les nuages a cause du vent:

Publicités
Cet article a été publié dans Chile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La carretera Austral

  1. Pascale dit :

    Amazing trip really !
    Le motard assure, c’est sûr ! et répare, c’est top !
    300 km de ripio, la passagère est courageuse…
    Un fuerte abrazo a los 2

  2. Rodrigo dit :

    guau, por carretera austral a Coyhaique?
    guau, que ganas de recorrer ese ripio mojado, bardas para dinosaurios!!!

    Felicidades!!

  3. Un article finement mené qui ouvre à la réflexion…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s