Salta – San Pedro de Atacama

Enfin à Salta! Apres les deux derniers jours, je suis heureux d’être dans cette ville pleine de couleurs et de beaux monuments.
Pour me remettre, je fais une entorse à mes habitudes de budget restreint et me pause dans un hotel cosy et accueillant, je l’ai bien mérité!

Pour vous donner un petit appercu de la ville, comme je n’ai pas de photos particulièrement sympathiques, je me réfère donc au blog de Chevalier noir
http://www.ride-the-world.net/wordpress/?p=2352&lang=fr

La catedrale de Salta (image de Chevalier Noir)

Une église a coté de mon hotel (image toujours de Chevalier Noir)

Une rue du centre

Dimanche 20, apres un passage par le marché d’artisanat, je pars en direction du nord et du Paso de Jama pour traverser une nouvelle fois les Andes et repasser au Chili.

A la sortie de Salta, au lieu de prendre la route principale, je passe par un itinéraire secondaire serpentant dans les montagnes, un terrain de jeux idéal pour tout motard qui se respecte, même si une moto moins chargée eu été requise.

Au fur et à mesure des kilomètres, les paysages passent du vert tropical mouillé au ocre aride, mais toujours des points de vue spectaculaires

Je passe par Jujuy puis Tilcara ou je m’arrête pour déjeuner un steak de lama…

Le point d’entrée du Paso de Jama est le petit village de Purmamarca:

Je suis à +/- 300 kilomètres de San Pedro de Atacama, sachant que l’après-midi est déjà bien avancée, je sens que ça va être compliqué cette affaire…
Mais je pars serein et comme toujours dans un cadre digne des meilleurs documentaires d’Arte.

Apres peut être 80 kilomètres, le temps se gâte et je me prépare psychologiquement à affronter la pluie.

En raison de l’altitude, la moto a perdu beaucoup du peu de sa puissance et ma vitesse de croisière est nettement inférieure à ce que j’avais prévu.
Heureusement, en arrivant à Salinas grandes, le ciel décide de m’épargner et m’offre un spectacle grandiose sur les salines.

Je continue tranquillement ma route tout en étant légèrement angoissé à l’idée d’être aussi loin de mon objectif alors que le soleil se prepare à se coucher…
Et lorsque le soleil est sur le point de disparaître, c’est la pluie qui rentre en scène!!!
Ok, la lumière, bien qu’impossible a immortalisée dans mon compact, est superbe mais il fait froid, il pleut, je suis au milieu de nul part et je n’ai croisé personne depuis un bon moment!

Je continue dans la semi obscurité, la pluie et le moral descendant progressivement en direction de mes chaussettes humides. Je vais bientôt arriver à la frontière, mais selon tout vraisemblance, je n’y trouverai rien, j’ai donc deux options:
-négocier avec les douaniers pour passer la nuit sur un banc à la douane 😦
– monter sous la pluie et dans l’obscurité ma tente qui est toujours trempée après la nuit à Belen 😦
Pour faciliter les choses, il me reste 2 pesos argentins en poche…

Et la, comme dans les films, je vois la lumière au bout du tunnel. Juste avant la frontière, il y a une station service ultra moderne, Ils ont des chambres, un dîner chaud, internet, une douche chaude et acceptent les cartes de crédit!!!! A ce moment la, c’est exactement ma définition du paradis!

Je repars le lendemain matin frais comme un gardon et c’est la première et dernière fois que je rentre au Chili sans pluie.

Il me reste une grosse centaine de kilomètres que je parcours tranquillement faute d’oxygène dans mon carburateur ce qui me donne le temps de profiter pleinement des paysages.

J’arrive au touristique village de San Pedro de Atacama en milieu de journée… Suite au prochain épisode!

Publicités
Cet article a été publié dans Argentine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s