San Pedro de Atacama : 21-24 février

Beaucoup de kilomètres parcours ces derniers temps dans des conditions pas toujours des plus favorables. Je suis donc content d’arriver à San Pedro de Atacama et de m’y pauser quelques jours pour « souffler ».

Il faut le dire, c’est un village très mignon, mais également très touristique. Dans le centre, tous les locaux commerciaux proposent des expéditions pour aller sur le salar, les lagunas, en Bolivie… Beaucoup de magasins de souvenirs, de restaurant, mais l’ambiance est cool et très hétéroclite.
Je me suis installé dans un camping ultra compact, en fait c’est un jardin dans lequel s’entassent les tentes les unes contre les autres. Mais il y a des salles de bain très bien tenues, une cuisine, une salle commune et une tres bonne ambiance. C’est en racontant tout cela que je me rends compte que je prends beaucoup de photos de paysages mais pas assez des gens… Note pour le prochain voyage donc!

Bref, une fois la tente montée, je pars me balader
L’entrée du centre:

L’église:

et en bon touriste, je m’inscris pour un tour proposant d’aller faire du sandboard dans la vallée de la mort, sounds good!

Nous partons donc vers 16h pour une session de snowboard sur une dune de sable.
J’ai une video de la session mais il faut que je la monte un peu, j’actualise ASAP

Pas de remonte pente, il faut grimper…

mais outre le fait de pouvoir redescendre, on a depuis le haut la piste une vue magnifique sur la vallée

Le lendemain, je pars à Calama à 100 kilomètres pour tenter de trouver un nouveau kit chaîne et surtout, le protège chaîne qui me fait défaut et dont l’absence provoque une usure plus qu’accélérée de la transmission. Je reviens bredouille, mais j’aurai bien profiter du panorama, désert sur fond de cordillère de Andes, on ne s’en lasse pas.

Et puis comme il faut bien passer le temps, je fais des photos qui ne servent à rien…

Au retour, je passe par la vallée de la Lune,

Une des « attractions » de l’endroit est une tunnel souterrain que l’on peut explorer façon spéléo

Enfin, petit détour par la vallée de la mort avant de rentrer a San Pedro

Mercredi 23 Février, je pars pour une journée « visite des Lagunes ». Toutes sortes de tours sont proposés aux touristes pour visiter ces endroits, mais je pars seul en moto vers l’aventure!

Je commence par la Luguna Cejar à 25 kilomètres de San Pedro, au coeur du salar.
C’est un trou d’eau au milieu de la zone la plus aride du monde…

Il fait chaud, il fait sec, une petite baignade n’est donc pas de refus.

L’eau est excessivement salée, on y flotte donc comme dans la mer mort,

mais ca pique un peu les yeux.

Et en sortant, on sèche très vite pour se retrouver couvert d’une désagréable pellicule de sel…

Apres la laguna Cejar, je pars en direction de l’une des réserves de flamants rose de la région, la laguna Miscanti se trouvant à l’extremité sud du salar, au pied de la cordillère.

Je passe par le village de Toconao dont le principal intérêt est sa place centrale et son église

Apres le pueblito de Socaire, la route devenue chemin se met à monter fortement en direction des montagnes, On voit ici Miñiques qui culmine à 5910 mètres.

Finalement, je vois tres peu de flamants, mais l’endroit est impressionnant

Retour en fin d’apres-midi vers San Pedro, sur la route, un petit mont me fait penser aux sphinx d’Egypte

Publicités
Cet article a été publié dans Chile. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s