Ushuaia – Santiago : Fev 4 – Fev 14

Pas de nouvelles depuis quelques temps… Désolé.
Au dernier article, je vous avais laissé à Ushuaia.

Le vendredi 4 nous partons donc avec Adriana de Ushuaia direction Punta arena d’ou elle doit prendre son avion back to Mexico.
Adieux déchirants le samedi matin à 6 AM à l’aéroport de Punta Arenas.

Je profite ensuite de la journée pour faire ressouder une fois de plus le porte bagage de la moto et acheter des visses pour mon garde boue qui s’était dernièrement transformé en aéro frein.

Mon idée initiale était de prendre un ferry au départ de Puerto Natales pour rejoindre Puerto Montt, 2000 kilomètres plus au nord. La traversée dure 4 jours et passe par toute la région des fjords, belle croisière en perspective!
Sauf que Navimag, seule compagnie à commercialiser ce type de trajets a décidé de faire un remake de Titanic et a crashé son ferry contre un rocher quelques jours plus tôt. Résultat, pas de traversée d’ici à une quinzaine de jours. Ce sera donc retour par la route…

Je passe volontairement rapidement sur ce retour puisque je prends exactement la même route qu’à l’aller et que j’ai déjà incorporé aux articles précédants certaines photos prises lors du way back.

De façon générale, le vent est plus favorable qu’à l’aller, en particulier sur le fameux tronçon de la 40 avec ses amas de gravas. Si pénible à l’aller, c’est presque une partie de plaisir au retour avec le vent de le dos. Je profite pleinement des paysages.

Fin de journée sur la 40

La 40 avec les Andes en paysage de fond

Changement de la transmission a El Bolson au sud de Bariloche, il était plus que temps après avoir déraillé 3 fois dans la matinée.

Sur la route de Bariloche serpente autour de lacs aussi lisses que des miroirs

Les vigiles impressionnants d’un camping au bord de l’eau

L’eau translucide des cours d’eau entre La Angostura et San Martin de los Andes.

Un couple de portugais croisé sur le chemin de San Martin de los Andes, démontage de la roue arrière pour réparer une crevaison.

Je suis finalement de retour le 14 a Santiago pour deux jours en compagnie de Vit et Jérôme qui m’accueillent dans leur maison a Nuñoa. Au programme, row food, musique et bonne ambiance.

Publié dans Argentine | 1 commentaire

Ushuaia

Nous partons Mercredi 2 février de Puerto Natales en direction de … USHUAIA!!! Bon, ça c’est la bonne nouvelle, la mauvaise,c’est que de Puerto Natales a Ushuaia, il y a 750 kilomètres… 😦

Mais nous partons vaillant en traversant une sympathique campagne ou les panneaux routiers nous motivent bien!

Nous prenons le ferry a Baya Azul et arrivons a Tierra de Fuego

Apres un nième passage de frontière, nous sommes de nouveau en Argentine et proche du but… Enfin presque:

Comme nous sommes très au sud, le coucher de soleil s’éternise ce qui nous permet de profiter d’un superbe spectacle dans les montagnes qui nous séparent d’Ushuaia. Le paysage est magnifique, la route est digne d’un circuit de Gran Tourismo, bref, on se régale.

Nous arrivons finalement à Ushuaia à la tombée de la nuit.

petite photo de notre camping… au pied des pistes de ski!

Jeudi, nous visitons Ushuaia en commençant par le glacier qui surplombe la ville
montée en téléphérique

puis marche sur des sentiers bien balisés

Le glacier en lui même est finalement assez peu impressionnant par rapport a d’autre dans la région ou même ce que l’on peut voir dans les Alpes.

En revanche, nous avons une vue panoramique sur la baie. Je cherche une façon de monter mes photos et je mettrai une vue panoramique…
En attendant, une petite vue de l’aéroport qui plaira surement beaucoup a Tristan

Nous repartons ensuite en direction du centre

Là, nous pouvons dire que nous y sommes!!!

Puis de la Playa grande

Enfin, nous prenons un tour en bateau qui nous emmène dans le canal du Beagle. Il est 19h, la lumière est magnifique!

Notre bateau

Une petite vidéo pour vous faire partager le spectacle

Le jour s’eteint doucement et nous pofitons une fois de plus d’un somptueux couché de soleil

Nous avons juste assez de lumière quand nous arrivons au phare des éclaireurs (qui n’est pas le fameux phare du bout du monde)

Enfin nous rentrons de nuit vers Ushuaia et profitons des connaissance historique de notre guide qui nous expliquera entre autre d’ou vient le nom de Tierra del Fuego!

Publié dans Argentine | 2 commentaires

Torres del Paine

Apres Calafate, direction Torres del paine,
Toujours beaucoup de vents, mais la récompense est proche avec cette vue superbe:

Le massif de Torres del Paine, c’est un peu comme le tour du mont blanc en France.
Le parc se visite traditionnellement sur 4 à 10 jours en fonction du circuit choisit, W ou O, et de la condition physique.

Mais comme nous ne sommes pas venu avec l’idée de faire un trek, nous allons tricher un petit peu.

Nous arrivons au point de départ de la randonnée menant aux tours le lundi 31 janvier et commencons l’ascension un petit avant 18 heures. Je voudrais arriver au second camping qui n’est qu’a une heure du point de vue panoramic donnant sur les tours de facon a y voir le lever de soleil.
Mais ce camping est supposé être a 4 heures 30 de marche de là d’où l’on part…

Qu’a cela ne tienne, nous partons motivés! … en ce qui me concerne en tout cas

A la fin de la première grosse montée, Adry commence a montrer une certaine baisse de motivation

Mais nous continuons à grimper, à grimper, à grimper

Nous arrivons finalement au site de camping après 3 heures de marche et au grand soulagement d’Adriana .

Apres un dîner de soupe et de sandwich de dinde, nous nous couchons et je dors rapidement du sommeil du juste, Adry, moins… Elle a froid…

Réveil a 4 heures 45 le lendemain matin pourr monter au point de vue donnant sur les tours.
Malheureusement, la météo n’est pas de la partie et le ciel trop couvert ne laisse pas le soleil percer,
Nous voyons donc ca:

Au lieu de ca:

ni modo… La balade valait la peine.

Mais maintenant, nous avons 3 heures de marche pour retourner au point de départ d’hier 😦

Et après une décente difficile pour les genoux nous rejoignons le parking ou la moto semble, elle aussi, avoir eu une nuit difficile.

Etant peu probable qu’elle soit allée se soûler dans un bar, je suppose que le vent l’a faite basculer dans la nuit…

Nous partons maintenant pour une traversée en moto du parc pour rejoindre l’embarcadère du lac Grey oú nous espérons pouvoir prendre un ferry pour aller voir le glacier du même nom.

Mais arrivé a l’embarcadère, nous avons la mauvaise surprise d’apprendre que toutes les places sont déjà réservées… nous devrons donc nous contenter d’une vue lointaine depuis la plage.

Publié dans Chile | 1 commentaire

El Calafate et Perito Moreno

Apres le village de Tres Lagos qui marque la fin de l’epreuve de la 40, nous retrouvons l’asphalte, mais le vent souffle toujours.

Nous arrivons dans une régions de lacs, et de montagnes.

Le cadre est magnifique et je pense tout de suite au potentiel de l’endroit pour le kite surf… un seul problème, la température de l’eau…
Nous voyons d’ailleurs notre premier Iceberg,

Adriana est tellement contente, qu’elle veut presque partir a la nage!

J’essaie alors de décrocher un petit morceau, mais sans succès…

El calafate est un petit village touristique en bordure du lac Argentino dont le principal intérêt est d’etre la zone habitée la plus proche du glacier Perito Moreno, a ne pas confondre avec la ville Perito Moreno… ;-I

Pas de commentaire sur le glacier, les photos parlent d’elles-mêmes

Publié dans Argentine | 1 commentaire

Ruta nacional 40

Samedi 29, nous nous réveillons frais et dispo sous un grand soleil, les conditions idéales pour profiter d’un bon café! vous noterez la technique du gant de moto pour éviter de se brûler avec le verre en inox…

Passage de la frontiere sur les coups de 10 heures et nous attaquons une petite route de ripio qui surplombe le lac Buenos Aires.

Nous arrivons à la petite ville de Perito Moreno pour le déjeuner, au programme de l’après-midi, nous attaquons la fameuse route 40, Ruta nacional cuaranta!
Ce tronçon traverse la pampa sur de près de 500 kilomètres et nous ne savons pas trop a quoi nous attendre. Nous avons d’un coté des échos qui nous disent que la route était en travaux il y a quelques temps et devrait donc être maintenant entièrement asphaltée, chouette! Mais d’autres voix discordantes nous disent que non, il s’agit bien d’un tronçon en parfait ripio de la pire espèce… bref, celui qui vivra verra, nous partons en direction de sud, Ruta 40!

Youpi, c’est Tim qui avait raison! Nous roulons sur du bon goudron bien lisse!!!

Enfin, sur les 50 premiers kilomètres, après, c’est bien du ripio, et du mauvais!

Le passage des véhicules sur la route a formé des sillons et a dégagé toute la rocaille sur les bords des sillons.
En soit, ça n’est pas grave, sauf quand le vent latéral souffle fort, très fort. Nous avons donc une force continue qui essaie de nous faire changer de trajectoire.
La conduite est très physique et toute faute d’inattention est punie par une sortie de route dans les gravas avec forte probabilité de chute à la clef…

Apres une cinquantaine de kilomètres, nous arrivons a Bajo Caracoles, la seule « station » de ce tronçon de route et nous retrouvons Vadim, un russe que nous croisons régulièrement depuis Futaleufu. Il est parti avec un ami et leur motos toutes neuves il y a 2 mois 1/2 de Washington et sont comme nous en route pour Ushuaia.

Le plaisir de conduire est bien gâché par les conditions, mais le cadre est superbe, grandes étendues plates et désertiques avec pour seuls habitants des lamas, des autruches, des lièvres et des oiseaux

Attention aux embûches… euh, aux autruches!

Au final de cette épreuve, je suis tout de même assez fière avoir réussi à parcourir tout ce tronçon sans chute ni avarie, ce qui n’est pas le cas d’autres voyageurs croisés.

Publié dans Argentine | 1 commentaire

La carretera Austral

Apres Bariloche, nous partons vers le Sud,
Pause déjeuner dans un restaurant au milieu des montagnes oú nous buvons de délicieux jus naturels de framboises

nous pasons l’apres midi et la soirée du 25 janvier dans le parc El Bolsón.
Le lac:
el bolson

La foret immergée:
el bolson2

Mercredi, retour au Chili avec passage de la frontière a Futaleufu ou nous passerons une bonne nuit pour prendre des forces avant d’attaquer jeudi la fameuse carretera austral…

Ceviche de salmon:
ceviche

On nous avait prévenu: « va a llover » et effectivement, il a plu… Pas de grosses averses comme au mexique mais une petite pluie fine et continue comme les mauvais jours a Paris.

Nous faisons une pause en milieu de journée a la junta pour tenter de nous sécher un peu et de déjeuner. Nous avons juste assez de pesos chiliens pour payer le restaurant, espérons que la station service accepte les cartes, sinon, nous n’aurons pas assez d’essence 😦

Le plein fait 🙂 nous partons droit au sud pour 300 kilomètres de route montagneuse de ripio… c’est-à-dire de caillasses en français, avec abondance de flaques, de trous et de bosses.

Les paysages embrumés sont magnifiques mais nos talents limités en photographie nous feront une fois de plus conclure que, tanpis pour vous, il fallait être la pour en profiter!

Nous arrivons finalement en fin d’après-midi a Coyahique a l’issue d’une rude journée, pas seulement pour le pilote et la passagère, mais également pour la moto:
– la suspension a fuit tout ce qu’elle pouvait d’huile,
– un des supports des valises est cassé,
– 3 des 4 points d’encrage du support sur lequel est fixé la fameuse grille de barbecue sont également cassés
– la chaîne est usée bien au delà de sa zone limite de tolérance.

Tout cela sera réglé le lendemain dans un petit taller: nouvelle chaîne (mais sans changement du pignon et de la couronne), filtre a air nettoyé, réfaction complète du porte paquet, Youpi!

Nous partons en fin de journée pour Puerto Ingeniero Ibañez a 150 kilometres au sud
on note bien sur cette photo les formes etranges que prennent les nuages a cause du vent:

Publié dans Chile | 3 commentaires

Bariloche

Nous partons donc en milieu de journée en direction de l’argentine, nous faisons le tours du lac au bord duquel nous avons passé la nuit pour passer au pied du volcan Osorno puis passer la frontière au paso Cardenal Antonio Samoré.

Les paysages sont superbes et nous passons la frontière en fin d’après midi.

Nous arrivons vers 9 heures a Villa la Angostura a mi chemin entre la frontière et Bariloche.
La Angostura est une petite station de ski au bord d’un lac qui rappel certaines station de Savoie.
Nous fêtons notre arrivée e terre argentine comme il se doit: Vin et viande rouge!

Publié dans Argentine | 1 commentaire